SECHER SES PLANTES

J’ai décidé d’aborder ce sujet non négligeable dans l’utilisation de nos cueillettes : l’importance du séchage ou déssication.

En effet, pour permettre une bonne conservation, faire sécher ses plantes va permettre de conserver les plantes entre un et deux ans.
Il y a cependant quelques règles à respecter, que je vais vous expliquer.

Tout d’abord, le meilleur moment pour la cueillette, c’est le milieu de matinée. Nous éviterons la rosée du matin, car il est important de cueillir les plantes avec le moins d’eau possible. Nous éviterons aussi le plein soleil de midi, car il peut faire évaporer certains principes actifs.

Juste après la cueillette, il est important de laisser les plantes dehors, pour que les insectes disparaissent. Essayez, de plus, de les faire sécher à l’ombre. En effet, le séchage au soleil, pourrait abîmer la plante et ses propriétés thérapeutiques.

De coutume, on ne nettoie pas les plantes avant de les sécher, sauf les racines ou les plantes qui sont recouvertes de terre. Cela ne ferait qu’ajouter de l’eau et par conséquent, les risques d’un mauvais séchage.

LES ETAPES DU SECHAGE


Pour les racines, il faut tout d’abord enlever un maximum de terre. Pour cela, faites les tremper dans un récipient d’eau, pendant 10 min environ, afin de commencer à ramollir la terre. Puis, frotter avec une brosse.

En second, couper les racines en petits tronçons de 1 cm. Cela présente 2 avantages.

Le premier est que cela va permettre d’augmenter considérablement la surface de séchage avec l’air et ainsi accélérer le séchage.

Le deuxième consiste en l’augmentation de la surface de contact du remède avec l’eau (dans le cas d’une infusion ou d’une décoction) ou avec l’alcool .

LE LIEU DE SÉCHAGE


A/ Première règle :

Pas de séchage au soleil.
Les rayons du soleil abîment les molécules de la plante et par conséquent, réduit ses propriétés thérapeutiques.


B/ Deuxième règle :

Pour ceux qui souhaiteraient faire sécher les plantes dans une pièce, respectez ces 3 règles :

1. Atmosphère sèche.
2. Bonne aération ou une ventilation.
3. Température gérée et supérieure à 20°C.


C/ Troisième règle :

La température de séchage varie en fonction de la partie de la plante à sécher Pour les fleurs, la température doit être comprise entre 20°C (température idéale) et 30°C.

Pour les feuilles, la température doit être d’environ 40°C (température idéale) voire 45 à 50°C.

Pour les parties qui contiennent beaucoup plus d’eau (les fruits et les racines), effectuez un pré-séchage au four ou au déshydrateur, avec une température de 60/70°C pendant 1h. Prolongez si nécéssaire, en surveillant bien que cela ne brûle pas la plante.

Pour ceux qui, comme moi, ont un four à chaleur tournante, utilisez cette dernière en laissant le four légèrement entrouvert. On va ainsi enlever la grande majorité de l’humidité de la plante.

Si on utilise un déshydrateur, comme pour les autres parties de plantes, la température de séchage doit être au minimum à 20°C . L’idéal serait autour de 40°C.

Faites sécher les plantes toujours en une seule couche, jamais en couches superposées.

DUREE DE SECHAGE

Le temps de séchage va être conditionné par deux facteurs principaux :

– Le taux d’humidité de la plante
– La méthode/technique de séchage utilisée

Il est important que le temps de séchage ne soit pas trop long, car l’humidité contenu dans la plante pourrait permettre le développement de de micro-organismes. En effet, s’il est trop long, en présence d’eau, des bactéries,champignons vont se développer, pouvant provoquer des moisissures, rendre la plante moins efficace, voire toxique pour la santé.

COMMENT SAVOIR SI MA PLANTE EST SECHE


Pour les feuilles, celles-ci doivent s’effriter.

Pour la tige, elle doit être cassante. Si elle se plie, c’est qu’elle n’est pas suffisamment sèche.

Pour les fleurs et les fruits, elle doit, comme pour les feuilles, s’effriter et son poids doit avoir réduit.

On pourra aussi déterminer le séchage avec deux critères : l’odeur et la couleur.

Pour l’odeur : Vérifiez qu’elle ne s’est pas trop atténuée ou qu’elle ne dégage pas trop une mauvaise odeur.

Pour la couleur : Il faut que sa couleur originelle ne soit pas trop atténuée, même s’il y aura une légère variation de couleur dûe à l’absence d’eau.

Il faut surtout éviter que votre plante ne devienne marron ou noire (oxydation) et présente des moisissures ou traces de fermentation.

LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES DE SÉCHAGE

1- Suspendre la plante
2- La cagette
3- Le déshydrateur
4- Le séchoir artisanal

Suspendre la plante

C’est une technique très avantageuse pour beaucoup de plantes aromatiques. Elle nécéssite cependant, lors de la récolte, que les tiges soient coupées. En effet, une fois récoltées, les plantes doivent étre rassemblées entre elles pour former de petits bouquets . Il faut les attacher, puis les suspendre sur un fil.

SECHAGE D’ARTEMISIA

LA CAGETTE

Cette méthode que je voyais chez mes grands parents (surtout pour les légumes) est très facile pour sa mise en pratique. Je vous rappelle qu’il ne faut pas surperposer plusieurs couches de plantes entre elles, afin d’éviter les soucis dûs à un mauvais séchage.

  • Cette technique permet des les empiler, les unes sur les autres, ce qui laisse circuler l’air, grâce aux trous de la cagette. Penser à mettre une feuille ou un tissus dans le fond, pour éviter que les plantes passent au travers des trous de la cagette.

LE DESHYDRATEUR ELECTRIQUE

Il existe différents déshydrateurs : électrique ou solaire. Je vous laisserai le choix de sélectionner le vôtre. Je vous proposerai un article complet sur les déshydrateurs prochainement.

DESHYDRATEUR SOLAIRE

DESHYDRATEUR SOLAIRE VENTOSOL
http://www.kitsechoirsolaire.com/

LE SECHOIR ARTISANAL A CLAIE

Pour les bricoleurs , il est possible de fabriquer son propre déshydrateur «maison».

Il devra être constitué de claies. Fabriquées avec des cadres ayant pour fond soit :

Un tissu fin

Une moustiquaire

Un grillage

Ou bien des tasseaux sur lesquels il sera possible de poser une feuille alimentaire ou un tissu fin. Il vous faudra ensuite construire un caisson, ou encadrement qui permettra de ranger vos claies.

MON SECHOIR A PLANTES
MON SECHOIR A PLANTES

LE STOCKAGE ET CONSERVATION

Les plantes peuvent être conservées :

A) Dans des bocaux (si possible en verre et fermés hermétiquement)

B) Dans des sacs en papier (avec une préférence pour ceux en kraft)

Quelque soit le mode de stockage, toujours stocker et conserver dans une pièce à l’abri de la lumière.


A/ Les bocaux

Utilisez, si possible, des bocaux en verre teinté ou bien placez les bocaux à l’abri de la lumière,
dans un placard ou une armoire par exemple.


ATTENTION : Si vous n’êtes pas sûr que votre plante soit complètement sèche, ne la placez surtout pas dans un bocal hermétique. Il suffirait qu’il reste un tout petit peu d’humidité pour qu’elle moisisse.


B/ Les sachets en papier kraft ou en tissu


L’avantage réside dans le cas où la plante ne serait pas complètement sèche. La plante pourra ainsi continuer de sécher. Pensez tout de même à bien les fermer.


Dans tous les cas, pensez toujours à bien étiqueter vos sacs ou conserves avec :


• Le nom de la plante ;
• La date de la récolte ;
• Le lieu de la récolte.

C/ La durée de conservation


La durée de conservation des plantes séchées varie entre 1 an et 2 ans.
Mais pensez plutôt à renouveler votre cueillette tous les ans.

J’espère que ce petit article vous aura éclairé sur les bonnes pratiques. N’hésitez pas à le commenter et à le partager autour de vous.



Si vous avez aimé l'article,n'hésitez pas à le partager
0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
berangerbernard
berangerbernard
4 mois il y a

Un article plein de bon sens et de bons conseils pour réussir ces plantes séchées. J’utilise uniquement le séchage sur claie pour tout type de partie. J’aimerai bien me faire un séchoir solaire. C’est en projet, ca mûri dans ma tête pour la conception.

Murielle - Maigrir sans faire de sport

J’ai toujours du mal à faire sécher mes plantes, maintenant je sais pourquoi et j’ai aussi tous les éléments en main pour ne plus que ça arrive 🙂 Merci pour tous ces très bons conseils.

Paleo
4 mois il y a

Chaque été, je fais sécher les herbes aromatiques de mon jardin, pour en avoir en hiver. Rosmarin, thym, sauge, menthe… cela fait des années que je n’ai plus dû acheter d’herbes séchées au magasin. Et le gout des herbes « séchées maison » est bien meilleur !!!

Stéphanie Porée
4 mois il y a

Merci pour cet article très complet et très bien illustré. J’ai appris plein de choses intéressantes.

Marie de karma-sante.com
4 mois il y a

Je ne vais pas me mettre demain à faire sécher mes plantes, par manque de temps, mais cet article est très instructif.
Je pensais vraiment qu’il fallait mettre les plantes au soleil !
Et je me disais que les petits appareil électriques pour faire sécher les plantes étaient des gadgets pour nous faire acheter toujours davantage de choses, mais grâce à cet article, je me dis qu’ils doivent être bien utiles finalement.
J’aime bien la technique de la cagette.

Virginie
4 mois il y a

Merci pour tous ces bons conseils ! Je me rends compte que jusque-là je n’ai pas opté pour les meilleures options… Du style cueillette à tout moment de la journée et rinçage avant le séchage 🙂 Super intéressant ton article, merci !

Cherazade
4 mois il y a

Merci pr cet article ! Je vais le partager autour de moi ! 👌

13
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
%d blogueurs aiment cette page :